L’antisémitisme est le carburant de l’impérialisme contemporain russe

Le rôle de la religion de Zelensky , le président ukrainien, est sous-estimé pour expliquer la violence de l’attaque russe.

Pourtant l’antisémitisme est bien le fond de la propagande russe dans le conflit russo-ukrainien et surtout son point d’ancrage dans ses soutiens occidentaux.

En effet dès 2015(1), les leaders des républiques DNR et LNR qui ont toutes été fondées par d’anciens militants d’extrême droite ou gauche russe ne cachent pas qu’ils luttent « contre le complot juif mondial ».

Les allusions constantes à Soros ainsi que la haine affichée de manière ostentatoire pour beaucoup de personnalités juives en Ukraine, dressent un tableau d’une Ukraine « inféodée » au « complot juif mondial ».(6)

Alexander Dugin (2), le raspoutine de Poutine, est lui même omnibulé « par les juifs » qu’il voit de « partout ».

Son idéologie est un mélange de communisme, de fachisme et d’antisémitisme qui se cache derrière un antisionisme militant (il a participé à des conférences en Iran sur le sujet).

Elle est très proche d’un national-socialisme « strict », impérialiste et expansionniste (4) qui place le complot juif au centre de toutes les questions qui se posent.

On le qualifie facilement d’heidegerrien (3) du nom du philosophe allemand qui collabora avec les nazis durant la seconde guerre mondiale.

Les grands pourfendeurs des stratégies américaines autour d’Al-Qaida seront contents de savoir que Dugin militait pour une alliance islamo-russe pour détruire « l’occident ».

En gros une alliance de l’orthodoxie et de l’islam pour mettre fin aux valeurs occidentales en particulier sur les « libéralités » au niveau des mœurs.

Les ministres LNR ou DNR ne cachent pas dailleurs leur envie de traiter le problème gay par la force tout comme Kadyrov en Tchétchénie. Dailleurs dans la constitution de Donestk, il y a bien une ligne sur les homosexuels qui interdit les relations entre hommes en les qualifiant « de perverses » et de « criminelles ».

“Article 31.3. Any forms of perverted unions between people of the same sex are not acknowledged not allowed and will be prosecuted in DPR.”

L’amalgame entre « juifs », « homosexuels », « grands capitalistes » est permanent dans la quasi totalité des discours de beaucoup de soutiens à l’invasion russe. (5)

L’alliance du socialisme et de l’antisémitisme est le cœur de la voie russe en Europe où les personnalités politiques enclins à fustiger « le complot juif mondial » sont exactement les mêmes qui soutiennent la Russie.

Il est donc logique de retrouver dans chaque pays européens les partis qui flirtent avec les antisémites à droite ou à gauche comme des soutiens inconditionnels (parfois aidés par des financements directs en sus) de l’invasion russe.

L’antisémitisme est le SEUL point commun entre de multiples soutiens à travers le globe ; les ukrainiens étant décrits comme des « idiots » qui se sont laissés berner par une alliance américano-sioniste (sic).

(1) https://www.jpost.com/Diaspora/Top-rebel-leader-accuses-Jews-of-masterminding-Ukrainian-revolution-406729
(2) https://newsrnd.com/news/2022-08-21-antisemitism–fascism-and-empire–%22putin-s-mind%22-is-thrown-to-the-fore-israel-today.Sy-STKi1Js.html
(3) https://www.cairn.info/revue-revue-d-histoire-de-la-shoah-2017-2-page-115.htm

(4) https://www.conspiracywatch.info/alexandre-douguine

(5) https://www.nihilist.li/2014/05/22/constitution-donetsk-people-s-republic-russian-nationalism-clericalism-capitalism-die-verfassung-der-volksrepublik-donezk-russischer-nationalismus-klerikalismus-und-kapitalismus/

(6) https://www.memri.org/reports/russian-tv-news-item-rothschild-family-uses-nazi-footage

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.