C’est bien un gigantesque Verdun que nous voyons se dessiner à l’est en Ukraine

Sur la ligne de front, les troupes russes semblent avoir réussi à fixer les unités ukrainiennes les plus aguerries et à « leur faire mal ».

C’était un objectif que nous avions décliné depuis plusieurs mois : – porter une guerre d’usure couteuse en vies humaines où l’objectif russe est de coincer les unités « pompiers » ukrainiennes qui ont bien résistées depuis le début de la guerre.

La destruction des ponts sur Kherson n’augurent pas forcement une attaque ukrainienne à venir mais plutôt un effort pour calmer les renforts russes de ce coté.

Les russes ne progressent pas non plus de manière spectaculaire : ils rasent puis avancent « un tout petit peu » tout en se prenant des dégelées par moment.

Leurs pertes doivent toujours être très élevées, et des 2 cotés les taux d’attrition énormes.

Cela semble rester une bataille d’artillerie avec une nette supériorité russe toujours….et un ciel « russe » de facto même si les tirs de jour que nous avons vu des HIMARs américains montrent que l’aviation russe joue toujours « petits bras » pour des raisons qui interrogent beaucoup.

En cela la guerre va se jouer ailleurs et en particulier sur le soutien politique aux ukrainiens et sur la lassitudes des civils ukrainiens qui vivent tout le long de ce front.

Je ne doute pas que l’Ukraine puisse former et amener de nouvelles troupes pour tenir des positions tandis que les Russes continuent à bombarder.

Un front qui va peu bouger durant des semaines, voir des mois…c’est un peu le scénario actuel mais un pays qui sera totalement détruits entre.

L’hiver sera terrible car une bonne partie de l’Ukraine ne pourra convenablement se chauffer tout en continuant à vivre des bombardements quotidiens et massifs.

Si les pays européens de l’ouest font pression sur l’Ukraine pour qu’elle négocie tandis que le peuple commence à gronder devant une situation militaire « figée », un changement de pouvoir pourrait intervenir en Ukraine à l’issu de l’hiver qui approche ce qui laisserait la porte à des négociations où l’Ukraine perdrait de facto son indépendance .

L’Ukraine aurait au contraire besoin d’un soutien massif pendant l’hiver et surtout d’un engagement plus fort contre les Russes et leurs alliés. L’introduction d’appareils occidentaux dans les forces de l’air ukrainiennes, dans les tanks etc.. en nombre seraient une réponse intelligente car commencerait à apporter une supériorité locale en terme de qualité du matériel…et pourrait provoquer des coups d’arrêt brutaux contre l’offensive russe à défaut de contre-offensive majeure.

Pour l’instant le front n’est pas véritablement stabilisé coté Ukrainien et la guerre d’artillerie est toujours perdue mais les avancées russes sont timides et lentes.

En cela, les russes restent embourbés dans une guerre où ils ne peuvent pas faire la différence réellement TANT que le moral des ukrainiens tient.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.