(3 mai) Les Russes ne pourront plus gagner « vraiment » sauf à détruire l’Ukraine complètement.


Comparer les cartes de mon dernier article le 21 avril et celle de maintenant.

L’Offensive Russe sur le Donbass est un échec : aucun progrès majeur.

Pire autour de Kharkiv ils perdent du terrain et Kherson est de nouveau menacé par les ukrainiens.

Marioupol n’est toujours pas libre et les héros d’#Azovstal tiennent toujours. Les forces ukrainiennes ont fait preuve d’une grande intelligence tactique et stratégique et d’un courage total.

Comme je le prévoyais le 21 avril si l’encerclement échoue : ce qui est le cas : La ligne sud ne bouge pas et la ligne du Donbass a vu une perçée vers Izium mais que les russes ne semblent pas en mesure d’exploiter, les Russes n’auront pas d’autre choix que d’annoncer une mobilisation générale pour envoyer des conscrits en masse, augmenter les bombardements aveugles et punir encore plus les civils.

Ceux qui connaissent bien les Russes et la Russie savent qu’ils ne s’arrêteront pas sur un échec.

En Finlande, ils sont revenus après des échecs cuisants, à Groszny ils sont mis 5 mois pour prendre la capitale malgré des pertes hallucinantes dans les combats urbains, face aux allemands pendant la seconde guerre mondiale ils sont supporté des pertes de 1 contre 6 pendant plusieurs années sans aucun soucis majeurs.

Donc la SEULE option russe est d’engager ses conscrits dans la bataille soit environ 150’000 « viandes fraîches » par an. Aucun souci sur les bombes, obus etc…les stocks russes sont énormes à ce niveau.

Il semble que beaucoup de russes commence à voir cette guerre comme « une guerre de survie » ce qui veut dire deux choses :

  • Ils se battront
  • Ils ne lâcheront rien.

En retour, les Ukrainiens doivent augmenter à tout prix le « prix de la guerre » en se souciant un peu moins des média occidentaux et de l’image qu’ils donnent donc :

  • En portant la guerre en Russie elle-même par des actions de sabotage et raviver le terrorisme dans les républiques d’Asie centrale si possible. Il semble le faire pour les usines d’armement mais n’ont pas encore passé à des objectifs plus « grand public ». Les ukrainiens doivent morceler la société russe en tapant sur les diversités. En gros monter les russes contre les autres populations : toute action à encourager des guerres civiles en Russie est bonne à prendre. Les russes sont par essence colonialistes et raviver les griefs ancestraux ne doit pas être si impossible que ça. La Sibérie – typiquement – serait un bon terrain avec la Chine voisine qui n’a toujours pas perdue l’idée d’y venir un jour aussi.
  • Les feux de forêts sont faciles aussi à déclencher avec des groupes de saboteurs : il faut que les ukrainiens multiplient les incendies qui seraient de plus en plus incontrôlables aux abords des grandes villes russes. Les russes seraient incapables de les contrôler ….et des villes et villages pourraient être rasés simplement par la progression de ces incendies.

Ces actions « sur les arrières » rendraient une société russe déjà paranoïaque « complètement folle » avec comme corollaire une répression tout azimut contre leur propre population…l’idée est de pousser à la guerre civile et pour le faire il faut que les russes aient très très très mais alors très mal.

Les occidentaux devraient aussi donner aux Ukrainiens la possibilité d’avoir des missiles à moyenne portée capable de toucher des villes en profondeur toujours dans le même objectif de morceler la société russe qui voit une guerre « jeux vidéos » pour l’instant même si le plus efficace serait des explosions dans les villes venant théoriquement de gens du cru et non de missiles directement ukrainiens.

L’ offensive pour encercler les troupes ukrainiennes a échoué : c’est une évidence mais cela ne veut pas dire que les russes « ont perdu ».

Les pertes ukrainiennes sont importantes . Les troupes épuisées mais le moral doit toujours être assez haut et l’arrivée des armements occidentaux « va les booster ».

Les objectifs à venir pour les ukrainiens sont :

  • Tenir sur le Donbass, reconquerir Kherson, pousser sur Kharkiv pour couper une partie de la logistique russe vers le Donbass, saboter les arrières…

En parallèle les Russes doivent provoquer « une fuite en avant » et embraser la région pour provoquer des réactions qui viendraient perturber la défense ukrainienne.

La mise en place d’un second front vers la Moldavie parait tentant mais logistiquement impossible à tenir pour le moment.

Par contre une entrée en guerre de la Biélorussie et une attaque vers Lviv en partant de la Biélorussie pourrait permettre d’arrêter le flux d’armes vers les ukrainiens et surtout tester la solidité de l’OTAN.

Les polonais ont déjà anticipé ce scénario et semblent prêts à envoyer des troupes en Ukraine au vu de leur préparation « pour sauver Lviv ». Un affrontement direct entre polonais et biélorusses ne parait plus alors un scénario de fiction.

Un nouveau front Nord proche de la frontière polonaise aurait un impact fort pour les ukrainiens qui devraient re-mobiliser dans cette direction et l’OTAN serait à 2 doigts d’entrer vraiment en guerre….tirer l’OTAN dans la guerre pourrait être la dernière cartouche du kremlin pour que les opinions publiques occidentales réagissent fortement contre leurs gouvernements : les armées européennes ne peuvent pas intervenir sans les USA + la France + La Grande Bretagne et il est strictement impossible « de mobiliser ».

Des actions de sabotage en Transinistrie avec l’ouverture d’un mini-front sur place pourrait aussi fixer quelques troupes.

Mais les russes ne peuvent plus tenir leurs objectifs de guerre sans mobiliser toute leur armée maintenant et envoyer leurs conscrits.

Pour l’Ukraine, une mobilisation russe voudrait aussi dire une mobilisation plus large de leur coté et un rappel officiel des classes d’age pouvant combattre et tenir des positions fixes dans les villes (défense territoriale).

Cet « embrasement » devrait arriver autour du 9 mai face à l’humiliation russe : il est fort probable que Poutine n’ait aucune victoire à apporter pour parader. Seule la fuite en avant sera sa porte de sortie.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.