(21 avril ) Stabilisation du front et dernières offensives russes majeures.

Les missiles Neptune ukrainiens (on parlerait de 6 lanceurs, 70 missiles) ont complètement fermé l’Ouest de la mer noire à la flotte de mer noire russe qui ne sert plus à grand chose.

L’énorme coup contre le Moskva a certainement était un choc pour la marine russe.

Après les troupes de marines russes qui sont actuellement au sol, la Russie n’aurait plus les moyens d’opérer de débarquements d’ampleur en particulier sur Odessa.

L’offensive annoncée comme majeur à l’est vers Izoum semble progresser mais très doucement, la météo rendant problématique et moins intense le soutien d’artillerie et aérien

Toutefois nous ne savons rien des pertes ukrainiennes et la ligne « de friction » avec les troupes russes dans le Donbass doit souffrir de pertes importantes obligeant à reconstituer des bataillons à la va-vite pour combler les trous.

L’encerclement menace toujours autour de Kramatorsk surtout si les Russes parviennent à percer vers Barvinkove.

A l’est, les Russes progressent doucement sur Popasna tandis que le front sud ne semble ne pas bouger attendant la chute finale de Mariupol qui n’arrivera finalement « pas tout de suite » : les soldats ukrainiens de Mariupol continuent finalement d’accrocher un bon nombre de troupes russes. Plus ils résisteront et plus cela retardera le redéploiement vers le Nord pour  » boucler l’encerclement du Donbass ».

Autour de Kharkiv c’est assez figé aussi mais là encore les pertes ne doivent pas être légères des 2 cotés.

Si les russes ne parviennent pas à pousser plus loin rapidement, les ukrainiens auront chaque jour passant de plus en plus de facilité à renforcer maintenant qu’il n’y a plus beaucoup de pressions sur Odessa et sur Kyiv.

Les unités de défense territoriales ukrainiennes et de gardes peuvent rester statique bien positionnées tandis que les unités les plus efficaces font le pompier entre les positions attaquées…l’arrivée prochaine d’artillerie plus efficace (théoriquement) va renforcer encore plus le défenseur.

La Russie va bientôt avoir 2 choix :

  • Reconnaître qu’elle ne pourra pas aller plus loin que les limites administratives des 2 pseudos états de l’est : la timidité des avancées de ces derniers jours montrent que les russes « regardent plus aux pertes » certainement car ils n’arrivent pas à les combler…puis négocier. Les Ukrainiens qui ne seront pas battus n’ont aucun intérêt à accepter cet état de fait et le fait de s’arrêter au Donbass n’a que « peu de chance » de mettre fin à la guerre.
  • Décréter une véritable mobilisation générale en Russie….et incorporer beaucoup plus de conscrits et et les envoyer au casse-pipe en masse….si la Russie est capable de déverser dans les mois qui viennent 100’000 ou 200’000 hommes de plus, cela fera la différence….bien sur mais au prix d’un carnage sans équivalent depuis la seconde guerre mondiale.

A priori les Russes semblent déjà avoir choisi la seconde option…et prépare déjà une mobilisation générale « de fait » dès juin.

Cette guerre va encore monter en intensité pour le plus grand malheur des ukrainiens.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.